EUR/USD : "Too big to fail" ? Tiens donc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EUR/USD : "Too big to fail" ? Tiens donc...

Message par HTmonitor le Jeu 25 Nov 2010 - 7:57

Le monde de la finance est indécent.
L' état espagnol est toujours debout que des voix s' élèvent pour déjà lui réserver ses funérailles...
On ne badine donc pas avec un lourd héritage si embarrassant qu' on prévoit à l' avance le moment où Madrid suffoquera sous les coups de boutoir sans pitié des spéculateurs amoraux.
Tels des charognards, ils attendent l' instant opportun pour dépecer leur butin.
Mais ne va-t-on pas un peu vite en besogne ?
Certes, gérer c' est prévoir... Sauf qu' il convient de ne pas se hâter à supputer cyniquement, en suivant les facéties de la mode édictées par on ne sait quels intérêts.


D' ailleurs il appert que les marchés du trading des devises et de la bourse semblent s' être précipités sur le magot madrilène au point qu' ils en ont oublié le Portugal en cours de route !
En effet, Lisbonne se défendant encore de nos jours de ne pas avoir à quémander quelques subsides au FMI et à l' UE tant selon le gouvernement la situation ne serait pas si catastrophique et voici que les opérateurs lorgnent sur le voisin ibérique, subodorant une proie beaucoup plus "pertinente" au regard de la recherche du sensationnel pour faire vaciller toute la zone euro.
Qui ne préfère pas manger de la grive au lieu du merle ?
Il est vrai que le festin est appétissant car l' Espagne si elle chutait ne pourrait pas être secourue.
On ne relève pas une nation de 5 à 6 fois le PIB de l' Irlande aussi facilement qu' Athènes ou Dublin !
Des experts y vont de leurs calculs d' apothicaire en estimant que le poids de la rescousse serait de l' ordre de 500 milliards d' euros si le malheur survenait.
Autant dire que l' euroland aurait bien des difficultés afin d' éviter d' être entraînée à son tour dans l' eau du bain...
Compte tenu de la taille du royaume espagnol, nous aurions pu nous réfugier dans le dicton new-yorkais du "Too big to fail" au cas où...

Seulement voilà : depuis Lehman Brothers, les chacals ne craignent plus les épouvantails... de papier.

Tandis que la veille nous avons vécu en définitive les derniers soubresauts de la semaine, étant entendu qu' avec Thanksgiving et le black-friday aux Etats-Unis, les carnets d' ordres devraient être relativement peu fournis jusqu' au week-end, l' oncle Sam concentrait de facto sa batterie hebdomadaire des statistiques sur mardi et hier.
Les résultats furent mitigés à ce sujet...
C' est ainsi que les cambistes en ce jeudi se focaliseront sur les dettes budgétaires en Europe en scrutant par exemple l' état des rendements obligataires des membres concernés (Italie aujourd' hui pendant que la robustesse du bund germanique a reçu un petit revers la veille avec un manque de souscription à la suite de l' appel aux marchés d' un emprunt sur 10 ans informait la Bundesbank).
Par ailleurs, les Corée seront étroitement surveillées.

_________________
avatar
HTmonitor
Admin

Messages : 1625
Date d'inscription : 20/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://facebook.com/hyiptopmonitor

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum