EUR/USD : BCE : L'abandon de Weber sème le trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EUR/USD : BCE : L'abandon de Weber sème le trouble

Message par HTmonitor le Lun 14 Fév 2011 - 9:12

-La zone euro revient en force sur le devant des projecteurs, avec en l'occurrence les inquiétudes fusant de partout.
D'abord bien sûr le problème récurrent des dettes souveraines et le Portugal qui en filigrane comme le démontraient derechef les taux de ses rendements obligataires toisant leurs plus hauts historiques, requiert une attention certaine de la part des cambistes sur l'état des échéances à rembourser prochainement...
Ainsi, alors que Sarkozy et Merkel ont récemment indiqué donner rendez-vous à la communauté fin mars afin de trouver une solution sur le renforcement du fonds de stabilité européen, beaucoup redoutent que ce mécanisme a du plomb dans l'aile et qu'il ne sera pas prêt à offrir ses garanties notamment pour Lisbonne qui sans l'aide du FEFS aura toutes les difficultés à honorer ses dettes.


L'autre fait marquant du vieux sol est inéluctablement le jet d'éponge dans la bataille de la présidence de la BCE par le grand favori Weber.
En effet, le chef de la Buba en démissionnant de la banque centrale allemande a porté un coup dur sur la crédibilité de l'euro in fine.
Pourquoi alors qu'il tenait la corde de la course à l'investiture a-t-il préféré sortir du jeu ?
On sait que l'ex-patron de la Bundesbank dont la ligne orthodoxe et dure en matière de politique monétaire ne fait pas l'unanimité au sein du conseil des gouverneurs, avait maille à partir avec certains membres de la BCE (Der Spiegel aujourd'hui). Mais de là à abandonner sa candidature...
Son retrait serait-il dû à l'ampleur de la tâche qu'il considérerait impossible, compte tenu des grandes difficultés à surmonter ?
C'est la question probablement qui taraude les marchés !
Parce que dans le domaine de la gouvernance, Trichet le premier a déjà brandi un carton jaune à l'euroland... Il est vrai que diplomatiquement, notre zone est loin de représenter le parangon idoine pour sortir grandie des épreuves.


Enfin la Grèce ce week-end a dénoncé l'attitude d'ingérence du FMI, de la BCE et de l'UE lors de leur tournée d'inspection à Athènes où la troïka en aurait profité afin de dicter de nouvelles mesures de privatisations au gouvernement de la terre hellénique, s'invitant donc dans les affaires internes du pays selon les instances grecques..
Ce à quoi des critiques ont immédiatement été portées à l'endroit du tryptique.
En revanche, du côté du Caire, le soulagement fut consommé par le vrai départ de Moubarak.
Somme toute, si le pétrole a reflué à l'annonce de la démission du président, l'USD tenait le cap face à notre devise unique européenne, eu égard aux soucis que nous venons de développer.

_________________
avatar
HTmonitor
Admin

Messages : 1625
Date d'inscription : 20/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://facebook.com/hyiptopmonitor

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum